• tarifs
    Toujours copié, jamais égalé
    Création + Entretien fiscal
    EURL SASU 99 € HT / SARL SAS 199 € HT

    Budget Prévisionnel Certifié 125 € HT

    Compta débute à 25 € HT / mois BILAN compris

  • meilleure offre
    Conseils compris
    Le conseil, pilier de notre proposition
    sans frais supplémentaires
    meilleure offre
  • visa fiscal
    Collaborateur attitré
    Nous vous attribuons un collaborateur unique,
    en fonction de votre activité.
    Pas de ping pong chez nous...
    visa fiscal
  • secteurs d'activités

    Proche de vous....

    Réseau de cabinets d'expert-comptable depuis 1998
    Comptabilité en ligne depuis 2005
    111 adresses en France.
    cabinet expert comptable
  • Conseils compris
    -25%
    Nous vous faisons bénéficier de la non majoration de 25% gratuitement.
    Nous sommes expert comptable conventionné
    Vous économisez votre AGA / CGA (100 - 150 €)
  • Collaborateur personnel
    Technologique
    Logiciel de comptabilité en ligne
    Récupération bancaire automatique sécurisée
    Compta en tps réel Coffre fort numérique
  • La meilleure offre
    Testez-nous 30 jours,
    satisfait ou remboursé

    Une meilleure offre ? Nous nous alignons
  • Mon Comptable

    Fiche Création d'une SCEA, vous m'expliquez ?


    Fiche fiscale : création d'une scea, vous m'expliquez ? : en savoir toujours plus

Qui êtes vous ?
Le coût ?
Pour qui ?
Résiliation ?
Satisfait ou remboursé
Rabais 5% RIP ADP ?
MON Comptable

PRÉVISIONNEL 3 ANS

125 HT


MON Comptable Nous éditons vos statuts juridiques, Nous réalisons votre inscription au Guichet Entreprise en ligne, Nous vous conseillons sur les meilleurs choix fiscaux selon votre situation

CRÉATION SOCIÉTÉ

99 HT2020-04-19
Création d'une SCEA, vous m'expliquez ?

Adhérer à MON Comptable ®

Vous adhérez en ligne en 5 secondes
Recherche par mots clefs :

Création d'une SCEA, vous m'expliquez ?

THÈME création
203 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Résumé :

La Société Civile d'Exploitation Agricole (SCEA) a pour objet l'exercice d'activités agricoles :

> L'exploitation d'un domaine agricole ou forestier;

> La gestion de terres bâties, ou non.


Son fonctionnement très flexible permet d'élargir le spectre des associés possibles, en autorisant les personnes morales, des associés exploitants et des associés non exploitants (apporteurs de capitaux), des associés mineurs et des époux uniquement.


création



 
Comme le GAEC et l'EARL, la SCEA est une société civile, elle ne peut donc pas exercer d'activités commerciales.
Elle permet d'exercer une activité à plusieurs, minimum 2, sans limite de la surface d'exploitation.
Dans une SCEA, le nombre d'associés n'est pas limité, alors que dans une EARL, le nombre d'associés est de 10 maximum.
En revanche, comme dans l'EARL, il n'est pas nécessaire que tous les associés travaillent au sein de la SCEA.
L'associé exploitant peut travailler en dehors de la SCEA (comme exploitant, comme salarié, ou autre activité professionnelle).
La société est gérée par un ou plusieurs gérants, associées ou non, nommés soit dans les statuts ou dans un acte séparé.
Ce sont les statuts qui fixent les règles de désignation du ou des gérants et le mode d'organisation de la gérance.
Le conjoint non associé participant aux travaux peut être conjoint collaborateur ou salarié s'il existe un lien de subordination évident entre lui et la SCEA et qu'il y exerce une activité effective.
Les associés sont affiliés au régime social des exploitants agricoles selon la superficie minimale d'assujettissement calculée au niveau de la SCEA, ou selon le temps de travail effectué.
Ils cotisent donc à la MSA et sont des Travailleurs Non-salariés.
Quant au capital social de la SCEA :
Il n'y a pas de capital social minimum mais les associés sont indéfiniment responsables des dettes de la SCEA sur leur patrimoine personnel, proportionnellement au nombre de parts sociales qu'ils détiennent chacun.
Il peut être variable, c'est-à-dire qu'il peut être augmenté ou diminué.
Les apports au capital peuvent être réalisés en numéraire, en nature ou en industrie.
Cependant, les apports en industrie ne concourent pas à la formation du capital social de la SCEA.
Elle n'est pas tenue d'évaluer les apports en nature par un commissaire aux apports.
 
Les bénéfices de la SCEA sont imposés à l'IR dans la catégorie des bénéfices agricoles (BA), au régime réel.
Chaque associé est imposé en tenant compte de sa quotepart dans les recettes de la société.
Il est possible d'opter pour l'impôt sur les sociétés (IS), mais cette option est irrévocable. 
Au vu des nombreuses possibilités en termes de formes juridiques, l'exploitant agricole a tout intérêt à valider son choix avec un expert-comptable pour vérifier toutes les subtilités fiscales et juridiques vis à vis de la situation personnelle de son foyer fiscal.
  
 
 
posté le
Corrigé le 2019-10-03
 

VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE POINTUE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable



Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement par CB / Paypal
avis-fiscal
 
Questions liées :
E-commerce : un nouveau visage d'affaires
Quelles obligations légales, réglementaires et juridiques pour un maroquinier ?
Quel taux de tva pour les VTC dans les dom tom ?

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
TwitterFacebooklinkedincomptableenligne